Guillaume Marie Igor Dobricic Roger Sala Reyner

    19:30

    Malika Djardi

    Horion

    Le 5 avril 2018

    à 19:30 - Panopée

    Durée > 1h - 2016
    Plein tarif 20€ - Réduit 14€ - Adhérent 10€ OU Pass soirée Plein tarif 28€ - Réduit 22€ - Adhérent 20€

    Le billet du spectacle Horion vous permet d’assister à ROGER Préfiguration #1 de Guillaume Marie.

    Ce spectacle sera suivi de O or The Challenge Of This Particular Show Was To Have Words Ending In O de Maarten Seghers à 21h.

    Conception et chorégraphie Malika Djardi
    Interprétation Nestor Garcia Diaz et Malika Djardi
    Composition musicale Nicolas Taite et Thomas Turine
    Technique son Benoît Pelé
    Régie son Clément Vercelletto
    Création lumière Yves Godin
    Costumes Ateliers de couture du Théâtre de Liège, La Bourette, Marie-Colin Madan, Nodd Architecture
    Scénographie LFA Looking For Architecture
    Conseils à la dramaturgie Youness Anzane

    Le spectacle

    Coup d’envoi, coup de foudre, coup de rein, de poing, de main, coup de théâtre, coup de fusil, de feu, coup dur, foireux, coup de maître, coup de grâce, coup bas, tordu, coup de barre, coup de bourre, coup de vent, de tonnerre, coup de pouce, de tête, de coude, de bite, de cœur, d’œil, coup de soleil, coup d’éclat, coup d’état, coup franc, coup de pute, coup de fil, coup de dés, monté, coup de folie.

    Cette pièce propose un travail sur le “coup” comme charge ou décharge rythmique et énergétique mais aussi comme levier poétique à la création d’un langage chorégraphique tout particulier. Elle se livre en une série de variations comme des morceaux dansés, mimés et joués. « Horion » est un duo, un peu comique parfois. C’est une sorte d’album live dont on aurait remplacé les instruments par d’autres objets, par du geste et du corps. Le plateau est une batterie géante, un espace de jeux et de projections.
    Cabaret de coups, chorégraphie de rythmes : c’est avec drôlerie et exotisme que les titres de cet album mèneront la danse.

    La presse en parle

    L'équipe

    Après une formation en arts plastiques, Malika Djardi intègre des études supérieures en danse contemporaine à l’UQAM de Montréal puis au Centre National de Danse Contemporaine à Angers de 2009 à 2011.
    Avec le solo « Sa prière », crée en avril 2014 dans le cadre du festival DANSEUR de Charleroi danse à Bruxelles, elle poursuit une recherche sur la question de la performance comme objet de documentation. Sa deuxième création, le duo « Horion », a été présentée dans le cadre des Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine Saint-Denis en mai 2016.

    Coproductions et soutiens

    Production déléguée Association Stand
    Coproduction Rencontre Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis, Théâtre de Liège, Charleroi Danses, Manège, scène nationale – Reims, L’échangeur – CDC Hauts-de-France
    Résidences et soutiens CN D Centre National de la Danse (Pantin), CN D Centre National de la Danse Rhône-Alpes (Lyon), Scène 7/Le Croiseur (Lyon), La Raffinerie – Charleroi Danses, Manège, scène nationale – Reims, L’échangeur – CDC Hauts-de-France
    Remerciements Jean-Baptiste Ginier-Gillet, Loup Gangloff, Julia Kat, Benoît Pelé
    Avec le soutien de l'Onda - Office national de diffusion artistique

    Partenaires

    ONDA

    Plus d'infos

    Crédit photos : Loïc Benoît

    Guillaume Marie Igor Dobricic Roger Sala Reyner

    [Etape de Travail ] ROGER Préfiguration #2 - France / Allemagne

    Etape de travail

    Le 5 avril 2018

    A la suite du spectacle " Horion " de Malika Djardi

    Durée > 20 minutes - work in progress
    Plein tarif 20€ - Réduit 14€ - Adhérent 10€ OU Pass soirée Plein tarif 28€ - Réduit 22€ - Adhérent 20€

    Le billet de ROGER Préfiguration #1 vous permet d’assister à Horion

    Ce spectacle sera suivi de O or The Challenge Of This Particular Show Was To Have Words Ending In O de Maarten Seghers à 21h.

    .

    Conception, mise en scène et chorégraphie Guillaume Marie
    Dramaturgie Igor Dobricic
    Créé en collaboration avec et interprété par Roger Sala Reyner
    Régie Générale Stéphane Monteiro
    Administration et production Guillaume Bordier
    Diffusion Erwan Coëdelo

    Le spectacle

    Présentation d’une première étape de travail sur Roger, la création 2019 de Guillaume Marie et TAZCORP

    Le chorégraphe Guillaume Marie, le danseur Roger Sala Reyner, le plasticien Etienne Bideau-Rey et le dramaturge Igor Dobricic initient un projet chorégraphique et performatif dans lequel ils explorent le thème de la consolation. « ROGER » aborde la pratique d’un usage à la fois solidaire, social et fraternel (consoler l’autre) et intime (se consoler soi-même). « ROGER » est une invitation d’un interprète adressée à un public afin qu’il construise avec lui une communauté éphémère et fragile de consolateurs et de consolés. Installation plastique et performance chorégraphique, Guillaume Marie crée une hétérotopie propice à un rituel où l’intime et le public peuvent coexister et se supporter librement.
    L’enjeu artistique de ce solo est d’imaginer de nouvelles représentations de la consolation dans notre contexte contemporain. Il s’agit de se réapproprier un phénomène trop souvent laissé aux institutions religieuses ou aux politiques conservatrices pour le réinvestir dans des sphères artistiques, philosophiques et sociales.

    Les artistes imaginent une allégorie et tentent de formuler une réponse personnelle à la question que le philosophe Michael Foessel pose à notre société : « comment canaliser les effets manifestes de la souffrance pour éviter qu’ils ne remettent en cause l’unité du groupe ? » (in « Le Temps de la Consolation » de Michaël Foessel, Seuil, 2015).

    La création de Roger sera présentée aux Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis 2019 et à la Tanzfabrik, Berlin  en février 2019

     

    L'équipe

    Guillaume Marie est un danseur formé à l’Ecole de Danse de l’Opéra de Paris puis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Comme interprète, il commence sa carrière avec Maryse Delente/Les Ballets du Nord puis travaille avec les chorégraphes hollandais Itzik Galili, Susy Blok, Martin Butler et Piet Rogie. Il collabore ensuite avec Jan Fabre, Thierry Smits, Claudio Bernardo, Guilherme Botelho, Gisèle Vienne (« Kindertotenlieder » et « Showroomdummies »), Gael Depauw (« Trilogie Familiale »), Marlène Saldana et Jonathan Drillet/UPSBD (« Un Alligator », « Deux Alligators », « Ohé Ohé », « Fuyons Sous La Spirale De l’Escalier Profond »…), Gaelle Bourges (« En Découdre-un rêve grec », « Conjurer La Peur »), David Wampach (« Cassette »), ou encore Roméo Castellucci et Cindy Van Acker (« Moise Und Aron »).
    En 2005, il co-fonde l’association Tazcorp/ avec le costumier Cédrick Debeuf. Depuis, il a créé, entre autres, « We Are Accidents Waiting To Happen » avec Jonathan Capdevielle (2006), « Spektrum », une pièce co-écrite avec Vidal Bini (2012) ou « Ruin Porn » (2016). Il a également réalisé deux courts-métrages : « Private Earthquakes » (2007) et « Spinnen » (2009).

    Coproductions et soutiens

    Production Tazcorp/
    Partenaires : Uferstudios - Tanzfabrik (Berlin), Les Rencontres chorégraphique internationales de Seine Saint Denis, Théâtre de Vanves, Emmetrop (Bourges), Institut Français – Berlin
    Accueils studio : Uferstudios - Tanzfabrik (Berlin), Emmetrop (Bourges)
    Etape Danse – Fabrik Potsdam et CDCN La Maison, Usèz – DRAC IDF aide au projet

    Plus d'infos

    Crédit photos : D.R.

    21:00

    Maarten Seghers

    O or The Challenge Of This Particular Show Was To Have Words Ending In O - Needcompany - Belgique

    Le 5 avril 2018

    à 21:00 - Théâtre

    2016
    Plein tarif 20€ - Réduit 14€ - Adhérent 10€ OU Pass soirée Plein tarif 28€ - Réduit 22€ - Adhérent 20€

    Retrouvez, au cours de la même soirée, « Horion » de Malika Djardi à 19h30 à la salle panopée suivi de « ROGER Préfiguration #1 » de Guillaume Marie (lecture).

    Retrouvez Mohamed Toukabri le 7 avril (soirée de clôture du festival) avec la maquette de sa première pièce,
    « The Upside Down Men (The Son of the Road) ».

    Conception Maarten Seghers
    en confrontation avec Fritz Welch, Simon Lenski, Nicolas Field et Mohamed Toukabri
    Dramaturgie Elke Janssens
    Costumes Lot Lemm
    Son Pierrick Drochmans
    Production Gwen Laroche
    Lumière et technique Gwen Laroche, Sibren Hanssens
    Stagiaire mise en scène Nao Albet

    Le spectacle

    C’est pour ses interprètes que Maarten Seghers écrit ce nouveau chant lancinant qui ne laisse rien au hasard. « The Challenge Of This Particular Show Was To Have Words Ending In O » est une lutte entre la rythmique entêtée et le sirop mélodique visant à ritualiser la représentation de la vérité. Une vérité qui, comme toutes les vérités, se dit être ‘vraiment vraie’, contrairement aux autres vérités : l’émerveillement devant un petit rien. »

    La presse en parle

    L'équipe

    Maarten Seghers réalise des objets, des installations, des performances et compose de la musique.
    En étroite collaboration avec l’artiste Jan Lauwers et la musicienne Elke Janssens, Maarten Seghers crée en 2006 OHNO COOPERATION. Ensemble, ils réalisent des performances, des œuvres vidéo, des installations et de la musique. OHNO COOPERATION invite également d’autres artistes et musiciens, et présente cette collaboration lors de séries internationales d’expositions et de concerts.
    Dans son solo ‘What do you mean what do you mean ans other pleasantries » (2014), sous couvert d’une absurdité apparente, il déshabille la pratique de l’art avec toute son inimitable finesse, et se frotte à la nécessité de notre souffrance, en toute beauté et hilarité. Il a été nominé pour le Prix Jardin d’Europe 2015 des chorégraphes (Vienne) pour ce spectacle. Sa sculpture « Fontaine (Equilibre pornographique tardif) I » (2010) a été intégrée à la collection permanente du FRAC Nord – Pas de Calais. (site Needcompany)

    Coproductions et soutiens

    Production Needcompany
    En collaboration avec Kultuurfaktorij Monty et ImPulsTanz
    Avec nos remerciements à La Raffinerie
    Avec le soutien des autorités flamandes, de l'Onda - Office national de diffusion artistique

    Partenaires

    ONDA

    Plus d'infos

    Crédit photos : D.R.