Davide TIDONI

    00:00

    Trevor WISHART

    Le 8 mars 2018

    Théâtre


    Billet unique pour toute la soirée 14€ - Tarif réduit et adhérent 10€

    Retrouvez les performances de Davide Tidoni et le spectacle de Pancrace  lors de cette soirée avec le même billet.

    Le spectacle

    Trevor Wishart (né en 1946 à Leeds) est actif depuis le début des années 1970 dans le domaine de la musique électro-acoustique (d’abord avec la manipulation de bandes, plus tard à l’aide d’outils informatiques) et des pièces de théâtre musical. Il accorde une attention particulière aux questions liées à l’éducation musicale, aux projets performatifs collaboratifs et à la pratique en solo à l’aide de techniques vocales originales. Il a soutenu en 1973 une thèse de doctorat en composition musicale à l’Université de York. Depuis le milieu des années 1970, il a développé des recherches systématiques sur les sons vocaux, l’articulation de la parole et les possibilités de leur notation et de leur organisation musicale, en accordant une importance particulière aux technologies informatiques. Il est l’auteur d’un certain nombre de livres théoriques sur la composition musicale, la philosophie et la sociologie et il a contribué à la conception et la mise en œuvre d’outils logiciels utilisés dans la création de musique électronique. Pour Sonic Protest, il présente deux facettes live de son travail d’explorateur: l’exécution d’une ”vocalise”, véritable performance de poésie sonore, et la diffusion  en multipistes de  sa pièce emblématique Globalalia (2004) comprenant 8300 syllabes prises dans 26 langues différentes !

    Plus d'infos

    Davide TIDONI

    Italie

    Le 8 mars 2018


    Billet unique pour toute la soirée 14€ - Tarif réduit et adhérent 10€

    Parcours déambulatoire dans les rue de Vanves entre le concert de Trevor Wishart (à la salle Panopée) et celui de Pancrace (au Théâtre) 

    Le spectacle

    Chercheur œuvrant dans le champ du son et de l’écoute, Davide Tidoni s’intéresse à la dimension relationnelle de l’écoute et aux sons du quotidien. Accordant une attention toute spéciale à l’observation, à l’action et à la participation, il crée une variété d’œuvres incluant des interventions in situ, des performances et des projets d’enregistrements sonores.

    Marcher dans la ville avec Davide Tidoni, c’est s’offrir l’opportunité de percevoir les sons, de les reconnaître et d’être à l’écoute. Diverses notions sont abordées par l’artiste: la résonance, l’écholocation, la réverbération, la rétroaction, la sensation de vide et le concept de seuil.

    Il concentre actuellement ses activités à Bruxelles.

    Restitution du travail mené avec les étudiants de l’École nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy  

    Autour de cette 14e édition de Sonic Protest, et pour la 3e fois, le festival s’associe avec l’École nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy pour un workshop sur l’écoute et le contexte avec Davide Tidoni.

    Cet atelier donnera lieu à une restitution sous forme de performance au théâtre de Vanves anvant le concert de Pancrace.

    Plus d'infos

    20:30

    PANCRACE

    Le 8 mars 2018

    à 20:30 - Panopée


    Billet unique pour toute la soirée 14€ - Tarif réduit et adhérent 10€

    PANCRACE sera précédé

    L’atelier de Davide TIDONI

    Restitution du travail mené avec les étudiants de l’École nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy  

    Autour de cette 14e édition de Sonic Protest, et pour la 3e fois, le festival s’associe avec l’École nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy pour un workshop sur l’écoute et le contexte avec Davide Tidoni.

    Cet atelier donnera lieu à une restitution sous forme de performance.

    Retrouvez les performances de Davide Tidoni et de Trevor Wishart lors de cette soirée avec le même billet.

    Prune Bécheau
    Arden Day
    Julien Desailly
    Léo Maurel
    Jan Vysocky

    Le spectacle

    Pancrace est un quintet composé de Prune Bécheau, Arden Day, Julien Desailly, Léo Maurel et Jan Vysocky. Il s’est formé en 2015 à l’issu d’une résidence dans l’Église Saint-Pancrace à Dangolsheim, village où réside l’inventeur d’instruments Léo Maurel.

    Leur esthétique/approche musicale se construit sur un rapport physique au son, de la recherche de timbres et de l’utilisation de différents contextes de jeu dans leur rapport à l’espace. Par conséquent, l’instrument de musique est constamment réévalué tant par son usage que par sa fabrication.

    Ainsi, jouer avec la mécanique des instruments devient le point central de la recherche musicale : exploration des relations entre le crin et la corde sur le violon de Prune Bécheau, des micro-tons offerts par différents doigtés d’une même note sur le uilleann pipes de Julien Desailly, des cordes d’un piano dont on a retiré le clavier par Arden Day, utilisation du rythme du trémolo sur l’orgue pour l’établissement d’une pulsation musicale par Léo Maurel ou des interférences électro-magnétiques sur les radios AM de Jan Vysocky.

    Cette approche presque phénoménologique qui consiste à éprouver les limites des objets sonores devient troublante lorsqu’elle mêle les vents (orgue, appeaux, hulusi, pipe, etc) et les cordes (instruments dérivés de vielle à roue conçus par Léo Maurel, violon, piano) dans des espaces acoustiques singuliers tels que les églises : elle rencontre le spectre pythagoricien de la musique acousmatique…

    Plus d'infos