Chargement en cours
Chargement

Court-Circuit / Carabanchel

    • Court-Circuit / Carabanchel
    • Court-Circuit / Carabanchel
    • Court-Circuit / Carabanchel
    21:00

    Court-Circuit / Carabanchel

    Cabaret latino / contempo - France / Argentine

    Le 19 octobre 2017

    à 21:00 - Théâtre

    Durée > 1h30
    Billet unique pour toute la soirée 20€ - Réduit 14€ - Adhérent 10€
    Musiciens de Court-circuit et Carabanchel:
    Claire Luquiens – Flûte
    Jean-Brice Godet – Clarinette
    Vincent David – saxophone
    Alexandra Greffin-Klein – violon
    Laurent Camatte – Alto
    Askar Ishangaliyev – Cello
    Fernando Fiszbein – Guitare, Bandonéon
    Emilie Aridon-Kociołek – Piano
    Simon Guidicelli – Contrebasse
    Minino Garay – Eve Payeur – Percussion

    Le spectacle

    Court-circuit invite Carabanchel, explosif groupe de tango et de musique latino-américaine fondé par le compositeur Fernando Fiszbein et constitué de musiciens issus de cultures différentes : tango, jazz, musique classique, chanson latino, musique contemporaine… Plus habitués aux scènes underground qu’à celles des théâtres, ils brandissent, non sans humour, leur slogan : « pour une contreculture populaire d’avant-garde ».
    Quatre musiciens de Court-circuit se joindront à eux pour un programme qui mêle le répertoire du groupe et des pièces d’Etienne Kippelen et Philippe Hurel. De la musique d’Hermeto Pascoal, en passant par le tango, la chanson brésilienne, jusqu’à la musique contemporaine, Carabanchel propose une soirée pleine d’énergie, festive, joyeuse et qui s’adresse à tous les publics.

    L'équipe

    Ensemble Court-Circuit

    Philippe Hurel, direction artistique
    Jean Deroyer, direction musicale

    Le compositeur Philippe Hurel et le chef d’orchestre Pierre-André Valade créent l’ensemble Court-circuit en 1991. Ensemble «créé par un compositeur pour des compositeurs», Court-circuit s’est affirmé d’emblée comme un lieu d’expérimentation, un projet artistique qui valorise une intense prise de risques dans un esprit de liberté totale.
    Son engagement fort en faveur de la création musicale contemporaine est le ciment véritable de l’ensemble : au-delà de son nom en forme d’étendard, c’est aux musiciens et à leur chef Jean Deroyer qui l’animent avec détermination et virtuosité, que Court-circuit doit son identité nerveuse, rythmique, incisive.
    Court-circuit s’implique dans des projets pluridisciplinaires qui excèdent la sphère de la musique contemporaine. Après avoir collaboré avec l’Opéra de Paris pour des créations chorégraphiques, l’ensemble crée des opéras de chambre en partenariat avec le Théâtre des Bouffes du Nord (The Second Woman – Grand Prix de la critique 2011 – et Mimi, opéras de Frédéric Verrières mis en scène par Guillaume Vincent) et l’Opéra-Comique (La princesse légère, opéra de Violeta Cruz mis en scène par Jos Houben – création 2017).
    Court-circuit affirme sa vocation pédagogique en collaborant régulièrement avec les conservatoires d’Ile-de-France. En 2012, l’ensemble s’implante dans les Hauts-de-Seine. En 2014-15, il est en résidence au Conservatoire de Gennevilliers, avant d’être accueilli à partir de 2015-16 en résidence pluriannuelle au Théâtre de Vanves.
    La discographie de Court-circuit est riche d’une quinzaine d’enregistrements. Plusieurs fois Coup de cœur de l’Académie Charles Cros, ces CDs ont été distingués par de nombreuses récompenses (Choc du Monde de la Musique, Diapason d’or, 10 de Répertoire…).

    Ensemble  Carabanchel 

    Carabanchel réunit des grands musiciens classiques, contemporaines et populaires. Fondé par le compositeur Fernando Fiszbein en 2013, l’ensemble mène depuis une intense activité dans l’underground parisien, en proposant un répertoire très vaste et ouvert, allant de la musique expérimentale à la musique latino-américaine et la chanson.

    À la fois spontané et perfectionniste, chaque concert de Carabanchel est une célébration ou se brouillent les frontières entre les styles et les étiquettes mais qui ne perd jamais son horizon d’un art exigeant et profond, prônant pour une contre-culture populaire d’avant garde.

    Son répertoire est composé notamment d’oeuvres de Fernando Fiszbein, de versions libres de musiques latino-américaines, de la création contemporaine et du  jazz (Lalo Zanelli, Magic Malik, Hermeto Pascoal).

    Coproductions et soutiens

    Co-production Théâtre de Vanves / Court-circuit;
    Avec le soutien de la SACEM

    Plus d'infos

    Crédit photos : Meng Phu

    • J.C.
    • J.C.
    20:30

    J.C.

    Navis Juliette - Compagnie Regen Mensen - France / Belgique

    En résidence

    Création

    Du 18 au 21 octobre 2017

    Du mercredi 18 au samedi 21 octobre - 20h30 (jeudi 19 à 19h30) - Panopée

    Durée > 1h15
    Plein tarif 20€ - Réduit 14€ - Adhérent 10€

    Vous pourrez également assister au concert de Court-Circuit/Carabanchel Cabaret latino/contempo à 21h jeudi 19 octobre.
    Bénéficiez du pass soirée ( plein tarif 28€, tarif réduit 22€, tarif adhérent 20€) vous permettant de voir les deux spectacles !

    Mise en scène Juliette Navis Avec Dougla Grauwels
    Son Loïc Le Roux
    Lumière  Vyara Stefanova, Caroline Vandamme
    Regard extérieur  Pierre Devérines
    Ecriture du corps Elik Niv
    Ecriture Juliette Navis et Douglas Grauwels d’après Au coeur de la Monnaie de Bernard Lietaer

    Le spectacle

    Lors d’une interview, Jean-Claude Van Damme dit qu’à l’âge de 12 ans il a eu une révélation divine. Par une nuit d’hiver, il est alors sorti de chez lui et a marché vers une église pour prier Dieu. Pendant ses prières, il a demandé que deux de ses rêves soient exaucés : devenir une star de cinéma et sauver le monde. Il sera entendu pour un seul de ses rêves. Dans notre histoire, J.-C. est Jean-Claude Van Damme dans la vie qu’il n’a pas eue, celle où Dieu va exaucer son second rêve : sauver le monde. Mais J.-C. est habité par des démons : l’amour de la gloire, de l’argent et un immense besoin de reconnaissance. Il rêve de devenir une star de karaté et de films d’actions. Tiraillé entre la lutte pour sauver l’humanité et la puissance de son double, il demande de l’aide à sa mère pour garder un esprit sain et combatif.

    L'équipe

    Juliette Navis
    Juliette Navis est une actrice, réalisatrice et metteur en scène de théâtre. C’est au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris qu’elle rencontre Arpad Schilling avec qui elle travaille régulièrement depuis 2006, notamment dans L’Éloge de l’Escapologiste, Père Courage, Laborotel, et The Party. Elle fait partie du collectif La Vie Brève, joue dans Robert Plankett au Théâtre de la ville, Nous brûlons au festival de Villeréal, et Le Gout du Faux et autres chansons au Festival d’Automne, mis en scène par Jeanne Candel. Élaborant un travail lié aux méthodologies d’Arpad Schilling où une dramaturgie nait des rebonds successifs entre les propositions des acteurs/auteurs et les axes décidés par le metteur en scène, elle développe différents projets au sein du collectif La Vie Brève. Notamment la création d’un spectacle, La Timidité des Arbres, en collaboration avec Romain Guion, danseur chorégraphe. En 2016, elle crée Regen Mensen avec Douglas Grauwels, une forme entre la danse et le théâtre, présentée pour le Festival ArDanThé au Théâtre de Vanves. En 2015 elle réalise un documentaire sur l’errance de jeunes de Villeréal, Tendretés. Au cinéma, elle tourne avec Cédric Klapisch (Paris et Ma part du gâteau), Etienne Chatiliez (Agathe Cléry), Thomas Lilti (Hippocrate) ou encore Eric Baudelaire (The Ugly One, Les Lettres à Max) et Philippe Van Leeuw (InSyriated).

    Douglas Grauwels
    « Comédien, metteur en scène et dramaturge belge, Douglas Grauwels a été formé successivement à l’IAD (Institut des Arts de Diffusion, Louvain), au CET (Centre d’Etudes Théâtrales de l’Université de Louvain-la-Neuve sous la direction de Jonathan Châtel), à l’Ecole du Jeu dirigée par Delphine Eliet et enfin comme élève étranger au CNSAD (Conservatoire National Supérieur d’Arts dramatiques, Paris). Il entame son parcours professionnel en 2013 auprès de Falk Richter et Christopher Kondek pour la mise en scène For the disconnected child à la Schaubühne à Berlin. La même année, il accompagne Salvatore Calcagno pour la dramaturgie du spectacle La Vecchia Vacca aux Tanneurs à Bruxelles. En 2014, il assiste Jeanne Candel sur Le goût du faux et autres chansons présenté au festival d’automne. Il collabore à nouveau en tant que dramaturge avec Salvatore Calcagno pour sa mise en scène Le garçon de la piscine aux Tanneurs (Bruxelles) et Io Sono Rocco au KunstenFestivalDesArts. Au printemps 2017, il collabore à la mise en scène et joue dans From Here I will Build Everything avec Cedric Eeckhout. Le projet est présenté dans le cadre du festival XS au théâtre National de Bruxelles ainsi qu’au FIND (Festival International for New Dramaturgy) à la Schaubühne de Berlin. En avril 2018, il mettra en scène La Vraie Vie d’Olivier Liron au théâtre VARIA à Bruxelles.

    Coproductions et soutiens

    Production Compagnie Regen Mensen avec le soutien du Théâtre Paris Vilette, du CentQuatre, du Carreau du Temple, du Théâtre de Vanves, du Théâtre de la Cité Intenrnationale, du Petit Bureau, de la Compagnie Akté, en cours...

    Plus d'infos

    Crédit photos : Juliette Navis