Annamaria Ajmone et Marcela Santander Corvalán

    19:30

    Annamaria Ajmone et Marcela Santander Corvalán

    Mash - France-Chili / Italie

    Le 20 mars 2018

    à 19:30 - Panopée

    Durée > 50 minutes - 2017 - Première française
    Plein tarif 20€ - Réduit 14€ - Adhérent 10€ OU Pass soirée Plein tarif 28€ - Réduit 22€ - Adhérent 20€

    Retrouvez Marcela Santander Corvalàn pour »Epoque » le 15 mars avec Volmir Cordeiro et « Disparue » le 22 mars dans le cadre de la (Déca)Danse

    Retrouvez au cours de la même soirée Aina Alegre avec « Le Jour de la bête » à 21h

    Conception et interprétation Annamaria Ajmone et Marcela Santander Corvalán
    Musique Federica Zamboni
    Création lumières Giulia Pastore

    Le spectacle

    « MASH »fait référence au MashUp, un terme qui, dans le domaine musical, indique une composition combinant deux ou plusieurs pistes pré-enregistrées, d’une manière libre, à travers un processus d’appropriation et de manipulation des éléments qui le composent. Le Mashup est une composition bâtarde, mélangée, mixte. Pour « MASH », les deux instigatrices ont imaginé de porter le même processus sur le territoire chorégraphique, en créant une nouvelle dimension de rencontre partagée dans les gestes mais jamais attribuée spécifiquement à une d’entre elles. Cette dimension impure, hybride, éphémère les intéresse. « MASH » est un travail sur la création d’un ailleurs, qui existe dans le temps, l’espace et dans leurs danses, résultat d’une diversité d’éléments, ramifiés, remixés et retravaillés de façon permanente. Elles partagent un ensemble de signes, de gestes, de souvenirs, de fichiers personnels, mais quelle dynamique ce partage et ce mélange peuvent-ils créer? Comment les transformer en chemin fluide et autonome ? Et ainsi tendre vers un corps de plus en plus multiculturel et mondialisé, où l’origine des éléments n’est plus une priorité : l’accent est mis sur la dynamique qui existe entre eux.

    L'équipe

    Annamaria Ajmone

    Née à Lodi en 1981. Diplômé en Lettres Modernes à l’Université de Milan, et en tant que danseuse à l’École d’Art Dramatique Paolo Grassi, sous la direction de Marinella Guatterini.
    Elle a travaillé en tant qu’interprète avec Guilherme Botelho, Compagnie Alias (CH). Elle collabore aussi avec Ariella société Vidach-AIEP (IT / CH), avec Daniele Ninarello (IT), Elisabetta Consonni (IT), Santasangre (IT), Cristina Kristal Rizzo (IT), Muta Imago, et avec la vidéaste Maria Giovanna Cicciari. Elle performe également avec la compagnie de Jérôme Bel pour la pièce Gala au Théâtre Burri à Milan.
    En 2014, avec Chiara Ameglio et Marcello Gori, elle crée [En] Quiete, pièce finaliste pour le prix Equilibrio 2014. En 2014 toujours, elle signe son premier solo, Tiny, pour la Biennale Danse de Venise (sous la direction de Virgilio Sieni), pour lequel elle remporte le prix Dnappunti coreografici 2014. Pour le programme College, de la Biennale de Venise 2015 (toujours sous la direction de Virgilio Sieni), elle propose le projet in situ Buan. A partir de cette expérience, elle développe une réflexion autour de la notion de l’habitat : «Pratiques d’habitation temporaire». En 2017, elle crée le duo Mash, en collaboration avec Marcela Santander Corvalan, ainsi que To Be Banned from Rome avec le musicien Bienoise. Son travail est présenté dans les lieux de danse, des festivals, des musées, des galeries d’arts, mais aussi dans des lieux qui ne sont pas destinés au spectacle, en Italie, en Europe, aux Etats-Unis.
    Elle co-organise, en Italie, le format open-source pour l’échange de pratiques dans les arts de la scène appelé Nobody’s Business.
    Elle reçoit le prix Dance & Danza2015 pour « interprète émergente contemporaine en Italie

    Marcela Santander Corvalán
    Née au Chili, Marcela Santander Corvalán se forme à la danse et au théâtre à la Scuola d’Arte Dramatica Paolo Grassi de Milan, puis à la danse contemporaine au Centre national de danse contemporaine d’Angers sous la direction d’Emmanuelle Huynh. Depuis 2011, elle travaille avec les chorégraphes Dominique Brun, Faustin Linyekula Stronghold et Mickaël Phelippeau (« Chorus », « Pour Ethan », »Set-Up » (2014), « Kritt » (2016), « Footbolleuses » (2017)). En 2014, elle présente son premier projet « Something around the sound », co-signé avec la danseuse et chorégraphe Clarisse Chanel. En 2015, elle crée avec Volmir Cordeiro la pièce « Epoque » (présentée dans le cadre du festival le 15/03/2018). En 2016, elle crée son premier solo, « Disparue » (présenté dans le cadre du festival le 22/03/2018).

    Coproductions et soutiens

    Production, diffusion, administration Stefania Donnini (CAB 008) et Manon Crochemore (Fabrik Cassiopée)

    Production déléguée CAB 008 & Fabrik Cassiopée
    Coproduction Le Quartz / Scène nationale de brest, Danae Festival
    avec l’aide de Mosaicodanza - Interplay Festival et Fondazione Piemonte Dal Vivo
    Avec le soutien de l'Onda - Office national de diffusion artistique
    Accueil en résidence naocrea / areilla vidach-aiep (it) et graner/mercat de les flors (es)

    Partenaires

    ONDA

    Plus d'infos

    21:00

    Aina Alegre

    Le Jour de la bête - cie STUDIO FICTIF - France / Espagne

    Le 20 mars 2018

    à 21:00 - Théâtre

    Durée > 1h - 2017
    Plein tarif 20€ - Réduit 14€ - Adhérent 10€ OU Pass soirée Plein tarif 28€ - Réduit 22€ - Adhérent 20€

    Retrouvez au cours de la même soirée Annamaria Ajmone et Marcela Santander Corvalán avec « Mash » à 19h30.

    Conception Aina Alegre
    Interprétation Aniol Busquets, Teresa Acevedo, Charlie Fouchier, Cosima Grand, Aina Alegre
    Création son Romain Mercier
    Création lumière Pascal Chassan
    Costumes en collaboration avec Astrid Cadoz
    Mise en espace en collaboration avec Pascal Chassan
    Fabrication costumes Aurélie Noble
    Régie générale Pascal Chassan
    Conseil artistique Quim Bigas, Isabelle Catalan, Chiara Gallerani

    Le spectacle

    Cette pièce pour 5 danseurs aborde la question des foyers symboliques et éphémères que les communautés humaines inventent pour se célébrer, se rassembler. Elle explore ces gestes que nous créons pour trouver des espaces communs. Configurations spatiales et mouvements inspirés de certaines fêtes méditerranéennes, des carnavals et d’autres manifestations collectives, le rythme et le souffle sont le moteur de cette communauté qui se construit autour de différentes polyphonies et polyrythmies portées par la voix et le corps de ses membres.
    « Le Jour de la bête » met en scène l’élaboration à vue et organique d’un groupe, son émergence et son avènement, et interroge la notion de rituel de fête, comme lieu de rassemblement, de création, de partage d’énergie, mais aussi comme espace transgressif.

    L'équipe

    Aina Alegre est une chorégraphe, danseuse et comédienne d’abord formée à Barcelone en danse, théâtre et chant, puis au Centre national de la danse contemporaine à Angers sous la direction d’Emmanuelle Huynh. Aina Alegre pense la création chorégraphique comme un terrain pour réinventer le corps, pour le « fictionnaliser » au sein d’une structure qu’elle a créée en 2014 et qui se nomme STUDIO FICTIF. Elle s’intéresse à des cultures du corps et à des pratiques corporelles très différentes, entendues comme autant de constructions, de représentations sociales et historiques, ce, afin de les questionner et de les traduire en une expérience physique et leur donner une perspective chorégraphique. Elle articule ainsi différents objets chorégraphiques construits à partir de différents médias : des pièces pour le plateau, des performances, des vidéos.
    En 2009 elle co-signe le duo « Speed » et en 2011 elle crée la performance « La Maja desnuda dice », cette proposition aboutit à la création de la pièce « No se trata de un desnudo mitologico » en 2012 et en 2015 elle crée la pièce « Délices », toutes deux présentées au Théâtre de Vanves lors des précédentes éditions d’Artdanthé. Parallèlement, depuis 2010, elle collabore en tant qu’interprète, avec d’autres chorégraphes et metteurs en scène: Vincent Thomasset, Gillaume Vincent, Herman Diephuis, Lorenzo di Angelis, Betty Tchomanga, Fabrice Lambert, Enora Rivière, David Wampach, Vincent Macaigne, Nasser Martin- Gousset, Jean Anouilh, Isabelle Catalan, Raphael Hôlt et Katalin Patkai.

    Coproductions et soutiens

    Production Ryan Kernoa, Diffusion Claire Nollez

    Production STUDIO FICTIF
    Coproduction CDCN Atelier de Paris-Carolyn Carlson, Format, Centre chorégraphique national de Caen en Normandie, dans le cadre de l’accueil-studio/Ministère de la Culture et de la Communication, Théâtre de Vanves, La Place de la Danse CDCN de Toulouse-Occitanie, CDCN L’échangeur Hauts-de-France
    Avec le soutien du Vivat d’Armentières, scène conventionnée danse et théâtre et d’Arcadi Île-de-France
    Studio Fictif est soutenue par la DRAC Île-de-France au titre de l’aide au projet chorégraphique
    Ce spectacle bénéficie de septembre 2018 à août 2020 du soutien de la Charte d’aide à la diffusion signée par l’Onda, Arcadi Île-de-France, Culture O Centre, l’OARA, l’ODIA Normandie, Réseau en scène – Languedoc-Roussillon et Spectacle Vivant en Bretagne

    Plus d'infos

    Crédit photos : Patrick Berger / Laurent Philippe