MARTIN LORD « Fair enough / C’est suffisant »

    Du 5 décembre au 10 février 2018

    Entrée libre.

    L'exposition

    Une mise en espace de l’image par Martin Lord pour le Théâtre de Vanves.

    -So i missed you, you know ?

    -Oui, c’est ce que je pensais, j’ai vu la structure… un peu précaire, non ?

    -Well it was difficult, but I made some decisions about the form of it, the lines, I wanted them to discuss, to let them trace the negative…

    – Mais sous les drapés, le long du mur, j’ai vu tes courbes, c’était toi ?

    -Some of me, but more of a presence, multiple presences of some sort, and leftover, artifact of us all.

    – Je ne sais pas si j’ai pu tout voir, tout comprendre, le lien, les liens, on dirait que comme par magie, on pouvait avoir une sensation, cette sensation d’embrasser une abstraction, un éclat, du moins son reflet, et que plus j’essaie de maintenir une compréhension plus la sensation disparaît, et toi aussi, au tournant.

    De mes sens, j’en garde le frottement des pieds, des jambes, ton souffle, tes mains, mais comme un fantôme, tout ça m’a semblé être un long rêve fantastique!

    – Well I don’t get it too much, but i’ve tried, the desicions we’ve tried to put down in reality, we’ve tried, but now this is what it is. Let be by gone be by gone. Tomorrow is another day.

    Et dans une mécanique merveilleuse, des images hallucinées émergent en surfaces cadencées et de l’espace laissé par la circonstance, le moment, on aperçoit l’aménagement d’une promesse en devenir, « now this is my position » pensa-t-elle.

    Le 10 février à 18h la galerie du Théâtre de Vanves accueil le collectif éditorial LeMégot éditions pour le lancement de Fair enough,  livre d’artiste de Martin Lord.

    Le montage de l’édition se fait en directe et sera limité à 70 exemplaires, en présence de l’artiste. 

     LeMégot édite des fanzines, des livres, des affiches et des objets depuis 2010. L’approche est décalée, les formes particulières et l’humour maladroit. Le tout est diffusé via internet, des salons et des expositions. 

    L'artiste

    Démarche / La recherche de l’á-peu-près:

    Ce qui est tangible en regardant les œuvres  de Martin Lord, c‘est le fait main. On est en face d‘une construction, d‘un système, imaginaire à la trame énigmatique. L‘engagement figuratif incarne cette narration qui trace la fine ligne entre une structure évidente et complexe. La démarche compose, ainsi, une œuvre s‘employant à inventer des assemblages inhérents aux sujets et aux formes. Que ce soit par le dessin, l‘objet sculptural, l‘animation ou l‘installation, chaque élément est engagé dans un plus large processus inter-connectif.

    Puisant des influences dans le cinéma, la bande dessinée, l‘histoire de l‘art, le design et l‘architecture, ce travail s‘apparente autant à un dépliage discontinu de faits et de situations, qu‘à un récit opaque. Il est d‘une volonté de créer une imagerie perplexe qui soumet un doute au sens de l‘œuvre. Ce travail donne la forme et l‘élan d‘un récit, le reste est à combler par le spectateur: le sens de l‘œuvre naîtra ainsi du travail collectif entre le regardé et le regardant.

    On y voit la proposition d‘un autre réel. La lecture de l‘œuvre prends une nouvelle ampleur grâce à sa mise en espace. Traités indistinctement par la même ligne claire, le personnage, la structure, le souple, le solide, le vaporeux, l‘onomatopée, le texte et le mouvement s‘entrecroise sans contexte dans une apparente neutralité surprenante.

    Plus d'infos