Soirée du jeudi 17 mai

Lors de cette soirée vous pourrez assister aux concerts/performances de :

Tarif unique  par soirée (et non par concert) : 20€ – Réduit 14€  – Adhérent 10 €  ou Pass Festival 32€

TRAX
Sourdoreilles
Manifesto XXI
Balades Sonores
Noisey
Gonzaï
Radio Campus Paris
Novorama
Mouvement
  • 19:30

    Clément Edouard

    Dix Ailes / Switch festival

    Le 17 mai 2018

    à 19:30 - Théâtre

    Durée > 50 minutes
    Billet unique pour toute la soirée 20€ - Réduit 14€ - Adhérent 10€ ou pass festival 32€

    Retrouvez également Linda Oláh le vendredi 18 mai 2018 aux côtés du trio nOx.3.

    Retrouvez lors de la même soirée et avec le même billet les concerts de Giani Caserotto et de Elise Dabrowski & Claudine Simon.

     

     

     

     

    Composition et électronique Clément Édouard
    Voix Linda Oláh
    Voix Isabel Sorling
    Percussions Léo Dumont
    Contrebasse Marco Quaresimin

    Le spectacle

    Entre musique minimaliste et pop épurée.

    Ce projet se concentre essentiellement sur la voix et la résonance des lieux. Entre musique minimale contemporaine, et pop épurée, Dix ailes joue sur une illusion acoustique, celle de rendre indistinguable l’origine du son (instrumentale, haut-parlante ou architecturale), à partir d’un travail sur les harmoniques, les vibrations fréquentielles, la résonance physique des lieux et la psycho-acoustique.

    L'équipe

    Clément Edouard

    Saxophoniste, improvisateur, compositeur, adepte des instruments électroniques, Clément Edouard s’exprime dans des univers variés tels que les musiques électroniques, les musiques improvisées ou les musiques actuelles.
    Il est membre du collectif COAX (Paris, en résidence à la Dynamo) et du Grolektif (Lyon), rassemblement de musiciens représentant la nouvelle scène du jazz français et proche du label Carton Records (Jeanne Added, Magnetic Ensemble, Mazalda …). Il a été artiste associé à la SMAC07 et à La Salle Le Bournot pour la saison 2015/16. En collaboration avec la chanteuse Jessica Martin Maresco, il a fait naitre le projet Pop-électro Mercurial qui a sorti son 1er album en janvier 2017 sur CARTON records. Il participe au Brazil Mashup, création immersive et participative du collectif COAX alliant musique et vidéo, programmé pour la clôture de Jazz à la Villette en septembre 2016.
    Depuis plus de 10 ans, il mène le projet Lunatic Toys dont le 3ème album est paru sur Signature, label de France Musique. Ils ont tourné en France, dans de nombreux pays européens et jusqu’en Chine…
    Il a également collaboré avec Parquet, projet mené par Sébastien Brun, soutenu par la Dynamo de Banlieues Bleues et par le Lux à Valence, projet qui a été présenté la saison dernière au Théâtre de Vanves.
    Il a composé pour le théâtre, le cirque contemporain et la danse contemporaine. Il a mixé, masterisé et/ou co-réalisé l’album de groupes tels que The Ames Room (J-Luc Guionnet, Clayton Thomas et Will Guthrie), Linnake (Jeanne Added, Julien Desprez, Sebastien Brun), le WAC (Nicolas Stephan, Antonin Rayon, Sebastien Brun), mais aussi Snap, IRèNe, Loup…
    En Aout 2016, il est invité à participer à Une Friche en août – Institut sauvage à St Pierre, prototype d’un laboratoire d’exploration collective et singulière, inspiré des Summer Institutes du Black Mountain College et initié par la danseuse contemporaine Catherine Contour.

    Coproductions et soutiens

    Production MAGE
    Co-production CIMN - Grenoble, dans le cadre du Festival Les Détours de Babel

    Partenaires

    TRAX
    Manifesto XXI
    Gonzaï
    Sourdoreilles
    Balades Sonores
    Noisey
    Radio Campus Paris
    Novorama
    Mouvement

    Plus d'infos

    Crédit photos : Grégoire Edouard

  • Giani Caserotto

    GIANI [création] / Switch festival

    Création

    Le 17 mai 2018

    A la suite de 10 ailes - Panopée

    2018
    Billet unique pour toute la soirée 20€ - Réduit 14€ - Adhérent 10€ ou pass festival 32€

    Retrouvez lors de la même soirée et avec le même billet les concerts de Clément Edouard et de Elise Dabrowski & Claudine Simon.

     

    Le spectacle

    Solo guitare / techno

    Giani Caserotto joue de la techno avec une guitare. Issu des rangs de Cabaret Contemporain et The Explosion (avec Fabrizio Rat et Gilb’R), il poursuit en solo sa quête des sons magiques et envoûtants, en marchant dans les pas de Robert Fripp, Jeff Mills, Steve Reich, Voices from the Lake. Armé de sa vieille Gibson, de pédales d’effets secrètes et d’une boite à rythme, il délivre une musique hypnotique, basée sur l’improvisation et l’incantation rythmique.

    La presse en parle

    L'équipe

    Giani Caserotto
    Guitariste, compositeur et improvisateur, Giani Caserotto travaille sur les rapports entre écriture et improvisation, musiques savantes et populaires. Titulaire de cinq premiers prix du Conservatoire de Paris en guitare, improvisation générative, harmonie, contrepoint, écriture XXe siècle, il y étudie aussi l’orchestration et la musique indienne. Il se produit en France et en Europe en soliste et au sein de plusieurs formations aussi bien en musique contemporaine (ensemble Le Balcon), rock (FER, London Jack), musique traditionnelle (Pascal Lefeuvre) ou musiques improvisées (Etienne Rolin, Vincent Lê Quang). Il compose également des musiques de film et de pièces chorégraphiques.

    Partenaires

    TRAX
    Sourdoreilles
    Manifesto XXI
    Noisey
    Balades Sonores
    Gonzaï
    Radio Campus Paris
    Novorama
    Mouvement

    Plus d'infos

  • Elise Dabrowski & Claudine Simon

    Comment s’en sortir sans sortir ? [création] / Switch festival

    En résidence

    Création

    Le 17 mai 2018

    A la suite de Giani Caserotto - Théâtre

    2018
    Billet unique pour toute la soirée 20€ - Réduit 14€ - Adhérent 10€ ou pass festival 32€

    Retrouvez lors de la même soirée et avec le même billet les concerts de Giani Caserotto et de Clément Edouar.

     

    Création musicale et jeu Elise Dabrowski et Claudine Simon
    Mise en scène, livret et scénographie Frédérique Aït-Touati
    Sur des textes de Ghérasim Luca
    Design sonore Eric Broitmann
    Assistante à la mise en scène Nina Ayachi

    Le spectacle

    Musique transversale, lyrique, instrumentale et électronique.

    Peut-on chanter dans les ruines ? Au milieu de la végétation, dans leur arche musicale, les deux personnages capturent des mélodies humaines par lesquelles elles retrouvent l’écho d’une vie passée et peuplent leur isolement. Leurs dialogues – parlés, chantés, dansés – charrient des fragments de la mémoire du monde. Entre le trivial d’un quotidien répétitif et leurs souvenirs, elles inventent un compagnonnage beckettien, comique et burlesque : tentatives de réparer un piano cassé, capter des ondes radio et des échos de la vie extérieure.
    Mais les vraies échappatoires sont oniriques. C’est par le « rêve en action » de la poésie de Ghérasim Luca qui les accompagne sans cesse, que les deux femmes finissent par s’échapper. Le rêve de l’une est son chant, qui déploie un monde intérieur. Celui de l’autre est son piano, refuge, maison, radeau dans la tempête. Arrimées à leur musique et à leur instrument, elles dialoguent, s’apprivoisent, et éprouvent la capacité de la langue poétique et musicale à recréer un monde.

    La presse en parle

    L'équipe

    Elise Dabrowski débute à la maitrise de Radio France où elle participe à de nombreuses créations contemporaines de Pécou, Lejet, Condé, Ballif, Corregia, Bortoli, Nunes, Dejour pour Radio France. Elle est sélectionnée par le Centre d’Art Lyrique de la Méditerranée où elle perfectionne sa voix lyrique. Elle mène en parallèle une carrière d’instrumentiste (contrebasse) et de chanteuse, croisant parfois les deux disciplines dans des propositions inédites. Elle collabore pour la danse contemporaine à Liverpool, Glasgow, Bristol, Tunis, Anvers. Elle compose et joue sur scène dans Quelque part au coeur de la forêt de Claude Merlin au Théâtre de la Ville (mise en scène par Claude Buchvald).

    Claudine Simon s’est d’abord formée au CNR de Lyon puis au CNSMD de Paris où elle obtient en 2004 un 1er prix de piano. En 2008, tout en maintenant solidement le cap de sa carrière d’interprète, elle ouvre de plus en plus son travail à la création contemporaine et pluridisciplinaire : danse et théâtre, mais aussi musique et cinéma, dans un rôle de concepteur, d’interprète et d’improvisateur. Le désir d’associer musique et images muettes procède d’un intérêt majeur pour le cinéma. Il se fortifie dans les années 2000, alors qu’elle étudie les différentes modalités d’élaboration du discours filmique. Elle se focalise aujourd’hui sur des films de réalisateurs du muet orientés vers la recherche tels que Richter, Man Ray, Ruttmann, Dulac, Vertov, qui sont plus propices à l’emploi d’un matériau et de technologies sonores contemporains.

    Partenaires

    TRAX
    Sourdoreilles
    Manifesto XXI
    Balades Sonores
    Noisey
    Gonzaï
    Radio Campus Paris
    Novorama
    Mouvement

    Plus d'infos