Soirée du jeudi 17 mai

Lors de cette soirée vous pourrez assister aux concerts/performances de :

Tarif unique  par soirée (et non par concert) : 20€ – Réduit 14€  – Adhérent 10 €  ou Pass Festival 32€

TRAX
Sourdoreilles
Manifesto XXI
Balades Sonores
Noisey
Gonzaï
Radio Campus Paris
Novorama
Mouvement
  • 19:30

    Clément Edouard

    Dix Ailes / Switch festival

    Le 17 mai 2018

    à 19:30 - Théâtre

    Durée > 50 minutes
    Billet unique pour toute la soirée 20€ - Réduit 14€ - Adhérent 10€ ou pass festival 32€

    Retrouvez également Linda Oláh le vendredi 18 mai 2018 aux côtés du trio nOx.3.

    Retrouvez lors de la même soirée et avec le même billet les concerts de Giani Caserotto et de Elise Dabrowski & Claudine Simon.

     

     

     

     

    Composition et électronique Clément Édouard
    Voix Linda Oláh
    Voix Isabel Sorling
    Percussions Léo Dumont
    Contrebasse Marco Quaresimin

    Le spectacle

    Entre musique minimaliste et pop épurée.

    Ce projet se concentre essentiellement sur la voix et la résonance des lieux. Entre musique minimale contemporaine, et pop épurée, Dix ailes joue sur une illusion acoustique, celle de rendre indistinguable l’origine du son (instrumentale, haut-parlante ou architecturale), à partir d’un travail sur les harmoniques, les vibrations fréquentielles, la résonance physique des lieux et la psycho-acoustique.

    L'équipe

    Clément Edouard

    Saxophoniste, improvisateur, compositeur, adepte des instruments électroniques, Clément Edouard se concentre sur la nature du son, son champ vibratoire et sa perception, son rapport avec les lieux et les matériaux naturels, pour proposer des écoutes tout à la fois imaginaires, physiques, internes…
    Il est membre du collectif COAX (Paris, compagnie nationale) et proche du label Carton Records.
    En 2017, il est en création avec Sébastien Brun pour Parquet et Julien Desprez pour Snap. Il participe également à des rencontres avec des musiciens réunionnais et colombiens et intègre respectivement Bann Gayar et Kaixu.
    Il entame en 2018 la création de SEDIMENTS, en collaboration avec l’artiste numérique Pierce Warnecke autour des fictions de pierres.
    Pendant plus de 10 ans, il a mené le projet Lunatic Toys dont le 3ème album est paru sur Signature, label de France Musique. Il participe à Brazil Mashup, création immersive du collectif COAX alliant musique et vidéo.
    Il a été artiste associé à la SMAC07 et à La Salle Le Bournot pour la saison 2015/16.
    En Aout 2016, il est invité à participer à « Une Friche en août – Institut sauvage à St Pierre », prototype d’un laboratoire d’exploration collective et singulière, inspiré des Summer Institutes du Black Mountain College et initié par la danseuse contemporaine Catherine Contour. Il est co-organisateur de l’Estive, un projet de rési- dences de création et de recherche artistiques saisonnières en milieu rural, il est programma- teur du festival Jazz au Lavoir (Les Vans – Ardèche).

    Depuis plus de 10 ans, il mène le projet Lunatic Toys dont le 3ème album est paru sur Signature, label de France Musique. Ils ont tourné en France, dans de nombreux pays européens et jusqu’en Chine…
    Il a également collaboré avec Parquet, projet mené par Sébastien Brun, soutenu par la Dynamo de Banlieues Bleues et par le Lux à Valence, projet qui a été présenté la saison dernière au Théâtre de Vanves.
    Il a composé pour le théâtre, le cirque contemporain et la danse contemporaine. Il a mixé, masterisé et/ou co-réalisé l’album de groupes tels que The Ames Room (J-Luc Guionnet, Clayton Thomas et Will Guthrie), Linnake (Jeanne Added, Julien Desprez, Sebastien Brun), le WAC (Nicolas Stephan, Antonin Rayon, Sebastien Brun), mais aussi Snap, IRèNe, Loup…
    En Aout 2016, il est invité à participer à Une Friche en août – Institut sauvage à St Pierre, prototype d’un laboratoire d’exploration collective et singulière, inspiré des Summer Institutes du Black Mountain College et initié par la danseuse contemporaine Catherine Contour.

    Coproductions et soutiens

    Production MAGE
    Co-production CIMN - Grenoble, dans le cadre du Festival Les Détours de Babel

    Partenaires

    TRAX
    Manifesto XXI
    Gonzaï
    Sourdoreilles
    Balades Sonores
    Noisey
    Radio Campus Paris
    Novorama
    Mouvement

    Plus d'infos

    Crédit photos : Grégoire Edouard

  • Giani

    GIANI / Switch festival

    Le 17 mai 2018

    A la suite de 10 ailes - Panopée

    2018
    Billet unique pour toute la soirée 20€ - Réduit 14€ - Adhérent 10€ ou pass festival 32€

    Retrouvez lors de la même soirée et avec le même billet les concerts de Clément Edouard et de Elise Dabrowski & Claudine Simon.

     

    Le spectacle

    Solo guitare / techno

    Giani Caserotto joue de la techno avec une guitare. Issu des rangs de Cabaret Contemporain et The Explosion (avec Fabrizio Rat et Gilb’R), il poursuit en solo sa quête des sons magiques et envoûtants, en marchant dans les pas de Robert Fripp, Jeff Mills, Steve Reich, Voices from the Lake. Armé de sa vieille Gibson, de pédales d’effets secrètes et d’une boite à rythme, il délivre une musique hypnotique, basée sur l’improvisation et l’incantation rythmique.

    La presse en parle

    L'équipe

    Giani Caserotto
    Guitariste, compositeur et improvisateur, Giani Caserotto travaille sur les rapports entre écriture et improvisation, musiques savantes et populaires. Titulaire de cinq premiers prix du Conservatoire de Paris en guitare, improvisation générative, harmonie, contrepoint, écriture XXe siècle, il y étudie aussi l’orchestration et la musique indienne. Il se produit en France et en Europe en soliste et au sein de plusieurs formations aussi bien en musique contemporaine (ensemble Le Balcon), rock (FER, London Jack), musique traditionnelle (Pascal Lefeuvre) ou musiques improvisées (Etienne Rolin, Vincent Lê Quang). Il compose également des musiques de film et de pièces chorégraphiques.

    Partenaires

    TRAX
    Sourdoreilles
    Manifesto XXI
    Noisey
    Balades Sonores
    Gonzaï
    Radio Campus Paris
    Novorama
    Mouvement

    Plus d'infos

  • Elise Dabrowski, Claudine Simon, Eric Broitmann, Frédérique Aït-Touati

    Comment s’en sortir sans sortir ? [création] / Switch festival

    En résidence

    Création

    Le 17 mai 2018

    A la suite de Giani Caserotto - Théâtre

    2018
    Billet unique pour toute la soirée 20€ - Réduit 14€ - Adhérent 10€ ou pass festival 32€

    Retrouvez lors de la même soirée et avec le même billet les concerts de Giani Caserotto et de Clément Edouar.

     

    Création musicale et jeu : Elise Dabrowski mezzo-soprano, contrebasse
    et Claudine Simon piano, piano préparé, voix
    Création musique acousmatique  : Eric Broitmann
    Mise en scène et scénographie : Frédérique Aït-Touati
    Direction musicale : Elise Dabrowski
    Avec des textes de Ghérasim Luca
    Assistante à la mise en scène : Nina Ayachi
    Assistante à la scénographie : Margaux Folléa
    Lumières : Emmanuel Sauldubois
    Assistant lumières : Victor Inisan
    Soutien chorégraphique : Pauline Simon
    Costumes : Céline Pigeot
    Création vidéo : Sonia Lévy

    Le spectacle

    Tout part d’une expérience d’alchimie musicale : animer des plantes par la voix.

    Sur scène : deux femmes, un piano, une contrebasse, des plantes. Tel est le point de départ d’une série de rituels qui nous entraînent dans l’univers d’Elise Dabrowski, Claudine Simon et Eric Broitmann. Le spectacle déploie les imaginaires fantastiques de leur musique : perception aiguisée, sensualité, érotisme, nostalgie, humour. C’est un monde où l’on parle la langue hypnotique de Ghérasim Luca, où les humains et les non-humains se mêlent grâce à la musique, où l’on convoque les forces de la nature.

    Comment sen sortir sans sortir ? En créant des paysages hypnotiques, des forêts magiques, des portes dérobées ; en imaginant un ailleurs, en s’échappant dans ses souvenirs, dans la transe, en rêvant, en devenant plante, en peuplant sa solitude, en s’inventant un amour…

    De sortilège en sortilège, s’invente un lyrisme pour notre temps, célébrant le pouvoir de transfiguration de la musique.

    La presse en parle

    L'équipe

    Elise Dabrowski, débute à la Maîtrise de Radio France en chantant dans les Trois petites liturgies de la présence divine d’Olivier Messiaen. Elle est Engagée au Festival Junger Künstler de Bayreuth pour chanter des Knaben Wunderhorn de Malher. Elle se consacre à la création contemporaine: La Rhésérection de Jonathan Pontier, Chant d’hiver de Samuel Sighicelli, La Métamorphose de Michaël Lévinas avec l’ensemble du Balcon dirigé par Maxime Pascal, Avenida de los Incas de Fernando Fiszbein à l’Opéra de Lille avec Le Balcon, Bureau 470 de Tomas Bordalejo, Crumbling Land co-production de l’Opéra de Lille 2016-2017.  Elle est également active sur la scène jazz et musique improvisée aux côté d’artistes tels que Phil Minton, Médéric Collignon, Louis Sclavis, Élise Caron, Bruno Chevillon ou encore Joëlle Léandre.

    Claudine Simon est pianiste, interprète et improvisatrice. Elle s’est formée au CNSMD de Paris dans la classe de Jean-François Heisser, Pierre-Laurent Aimard, Alain Savouret. Elle ouvre son travail à la création contemporaine et pluridisciplinaire en prenant part à de nombreux projets de compositeurs, chorégraphes, metteurs en scène. Il s’agit pour elle d’établir des liens, des passerelles entre nos sens : la vue, l’ouïe, le toucher et d’apprivoiser les différences de pratiques, de perceptions, de sensations mises en jeu. Elle rencontre Elise Dabrowski sur Chant d’hiver de Samuel Sighicelli, et travaille aux frontières de la danse dans le spectacle « Solide ».

    Eric Broitmann Compositeur, interprète de musique acousmatique, créateur pour le spectacle vivant, Eric Broitmann s’intéresse particulièrement à la beauté du sonore et développe des jeux de perception qui mettent en avant la plastique de ce matériau musical.

    Ses recherches le conduisent à travailler la notion d’écart, dont il explore les possibilités de tensions fécondes. Il aime ainsi à placer l’auditeur à la frontière de plusieurs mondes : musicaux, cinématographiques, littéraires. Il les parsème de réalités, d’objets plus ou moins concrets, de synthèses, d’espaces artificiels ou non et  joue de ces ambiguïtés pour ouvrir l’écoute, pour poser celle-ci en acte ; y compris dans l’abandon.

    Ses pièces ont été jouées dans divers évènements internationaux: Elektrophonie, l’Espace du Son de musique et recherche, festival Synthèse, au Palais de Tokyo, festival Futura, au GRM, à France Musique, festival Présence…

    Frédérique Aït-Touati est metteur en scène. Au sein de la compagnie Zone Critique qu’elle crée en Angleterre en 2004, elle explore différents modes d’écriture théâtrale et interroge les imaginaires scientifiques et écologiques. A l’invitation de Philippe Quesne, elle est en résidence au théâtre Nanterre-Amandiers depuis 2014 avec SPEAP, l’académie expérimentale qu’elle dirige ; aux Amandiers, elle imagine avec Bruno Latour et Philippe Quesne le Théâtre des Négociations, puis met en scène INSIDE et participe actuellement au festival Mondes Possibles. Son travail a été présenté à la Comédie de Reims, au théâtre de la Criée à Marseille, au théâtre du Passage en Suisse, au HAU à Berlin, à Londres, à la Kitchen de New York ou au Canada.

    Coproductions et soutiens

    Production Trepak, Zone Critique
    Avec le soutien du Théâtre de Vanves, de l’Hexagone Scène Nationale Arts Sciences – Meylan
    Avec l’aide de la DRAC Ile-de-France, du CNV, de la Mairie de Paris, d’ARCADI Île de France, de la Cité de la Voix de Vézelay, du Conservatoire de Vienne, de PSL, d’IRIS OCAVE,
    merci à La Muse en circuit
    Diffusion Full Rhizome

    Partenaires

    TRAX
    Sourdoreilles
    Manifesto XXI
    Balades Sonores
    Noisey
    Gonzaï
    Radio Campus Paris
    Novorama
    Mouvement

    Plus d'infos