Jan Martens

  1. Bára Sigfúsdóttir & Eivind Lønning

    TIDE - Islande/Belgique

    Le 15 mars 2017

    A la suite de Jan Martens - Théâtre

    2016 - Durée > 30min

    Plein tarif 20€ - Réduit 14€ - Adhérent 10€ OU Pass soirée Plein tarif 28€ - Réduit 22€ - Adhérent 20€

    Choregraphie Bára Sigfúsdóttir
    Musique et interprétation Eivind Lønning

    • Bára Sigfúsdóttir & Eivind Lønning

    Le spectacle

    Deux performers, deux corps qui gravitent l’un vers l’autre. Une relation vibrante entre le son et le silence, le mouvement et l’immobilité, qui se tisse librement et laisse sa trace.
    TIDE est un échange continu entre la danseuse et chorégraphe islandaise Bára Sigfúsdóttir et le compositeur et trompettiste norvégien Eivind Lønning. Après des années passées à développer des méthodes personnelles pour intégrer l’improvisation à des cadres structurés, Bára Sigfúsdóttir et Eivind Lønning combinent leurs recherches pour proposer TIDE, une pièce où la musique et la danse se confondent en une seule expérience. TIDE n’est pas seulement perçue par les yeux et les oreilles, mais aussi par la peau et l’être tout entier.

    Coproductions

    Production: GRIP
    Coproduction: kunstenwerkplaats Pianofabriek BE
    Avec le soutien de kc NONA BE, Slaturhusid Egilstadir IS, Reykjavik dance atelier IS and Scenehuset Oslo NO
    Avec le soutien financier de : Funding for Norwegian and Icelandic Collaboration, Art Council Norway, Vlaamse Gemeenschapscommissie and the Mobility Fund of the Nordic Culture Point
    Remerciements An De Hondt

    Partenaires

    ONDA
  2. 20:00

    Jan Martens

    ODE TO THE ATTEMPT - Pays-Bas

    Le 15 mars 2017

    à 20:00 - Théâtre

    Durée > 40 min

    Plein tarif 20€ - Réduit 14€ - Adhérent 10€ OU Pass soirée Plein tarif 28€ - Réduit 22€ - Adhérent 20€

    Conception et interprétation Jan Martens

    • Jan Martens
    • Jan Martens
    • Jan Martens

    Le spectacle

    ODE TO THE ATTEMPT est un solo créé et interprété par Jan Martens lui-même. Après s’être concentré sur des pièces de groupes plus contraignantes, ce solo apparaît comme une bouffée de liberté pour le chorégraphe. En forme d’autoportrait sincère et drôle, il présente la manière qu’a Jan Martens de travailler et de vivre au quotidien. Authenticité, manipulation, attitude cool, perfectionnisme, humour et mélancolie qualifient ce danseur en mouvement, qui se demande s’il fait encore partie d’une nouvelle génération de créateurs. Debout face du public, Jan Martens invite qui le veut à une visite guidée très personnelle de son cerveau et de son ordinateur.

    L’équipe

    Jan Martens né en Belgique en 1984, a commencé par étudier à la Fontys Dansacademie à Tilburg avant d’achever ses études en 2006 au département de danse du Conservatoire Royal Artesis à Anvers. Il s’est produit en tant que performeur avec Koen De Preter, Mor Shani, Ann Van den Broek et d’autres encore, jusqu’en 2009 où il commence à créer ses propres chorégraphies. I CAN RIDE A HORSE WHILST JUGGLING SO MARRY ME sa première création datant de 2010 est une oeuvre qui brosse le portrait d’une génération de jeunes femmes dans une société dominée par les réseaux sociaux. Il réalise par la suite deux « love duets » en 2011, deux oeuvres qui examinent les clichés autour des relations entre hommes et femmes : A SMALL GUIDE ON HOW TO TREAT YOUR COMPANION et SWEAT BABY SWEAT. Assez prolixe, il est surtout remarqué en 2013 où il crée, VICTOR, un duo pour un garçon et un adulte en collaboration avec l’acteur et metteur-en-scène Peter Seynaeve. L’année suivante il présenteTHE DOG DAYS ARE OVER, pièce pour huit interprètes.

    Partenaires

    ONDA