Journée d’ouverture du 19e Festival Artdanthé : Christian Bakalov / Ricci-Forte/ Doria Belanger / Katja Heitmann / (La)Horde / Miet Warlop / Thomas Quillardet
Le 25 février 2017

  • Journée d’ouverture du 19e Festival Artdanthé : Christian Bakalov / Ricci-Forte/ Doria Belanger / Katja Heitmann / (La)Horde / Miet Warlop / Thomas Quillardet
  • Journée d’ouverture du 19e Festival Artdanthé : Christian Bakalov / Ricci-Forte/ Doria Belanger / Katja Heitmann / (La)Horde / Miet Warlop / Thomas Quillardet
  • Journée d’ouverture du 19e Festival Artdanthé : Christian Bakalov / Ricci-Forte/ Doria Belanger / Katja Heitmann / (La)Horde / Miet Warlop / Thomas Quillardet
  • Journée d’ouverture du 19e Festival Artdanthé : Christian Bakalov / Ricci-Forte/ Doria Belanger / Katja Heitmann / (La)Horde / Miet Warlop / Thomas Quillardet
  • Journée d’ouverture du 19e Festival Artdanthé : Christian Bakalov / Ricci-Forte/ Doria Belanger / Katja Heitmann / (La)Horde / Miet Warlop / Thomas Quillardet

Cette journée d’ouverture illustre toute la vitalité et la diversité du festival !

Au programme : spectacles, performances, exposition, arts visuels, les premières interventions de la radio du festival avec :

– Christian Bakalov / EMBODIMENT/ PUREBIGFUTURE en continu de 14h30 à 22h 30 à Panopée

– Ricci/Forte avec les élèves de la promotion 2018 de l’ESAD- Frank Wedekind / L’Eveil du Printemps 15h à l’Hôtel de Ville

– Doria Belanger / Donnez-moi une minute [ exposition / vidéo ] 17h30 à la Galerie du Théâtre

Katja Heitmann /For iTernity [ performance ] En continu à partir de 19h à la Place de la République

(La)Horde / Herein Novacéries [ film / performance ] 20h à l’Hôtel de Ville

– Miet Warlop / Fruits of Labor 21h30 au Théâtre de Vanves

Thomas Quillardet /Artdanthe Radio « Les plans Q » Au cours de la soirée au Théâtre de Vanves

 

  1. 14:30

    Christian Bakalov [Première française]

    EMBODIMENT/ purebigfuture - Belgique

    Le 25 février 2017

    à 14:30 - Panopée

    2016 - Durée > En continu de 14h30 à 22h30. Participation individuelle à la performance toutes les 10 minutes

    4 interprètes et étudiants

    Conception, réalisation, scénographie, musique Christian Bakalov
    Assitants Tatyana Petrova, Téo Fdida
    Interprétation Anouck Gombrowicz-Fdida, Téo Fdida, Tatyana Petrova, Christian Bakalov et les élèves de l’école ACTS – PARIS

    • Christian Bakalov

    En continu  de 14h30 à 22h30.
    Participation individuelle à la performance toutes les 10 minutes.

    Le spectacle

    EMBODIMENT/ purebigfuture  est la deuxième partie d’une trilogie inspirée par le concept d’Eternité de Spinoza qui est étroitement liée à la naissance et à la mort .Comment les images de nous-mêmes se matérialisent-elles ? Comment pouvons-nous en avoir conscience ? EMBODIMENT/ purebigfuture est un rituel collectif qui mesure l’essence de notre condition humaine par une expérience d’intimité accrue. A travers une expérience sensorielle individuelle, l’artiste fait appel à l’imagination du spectateur d’une manière subtile et poétique, en lui faisant découvrir la puissance suggestive de ses propres sens.

    L’équipe

    Après des études à École de Ballet de l’Opéra de Sofia en Bulgarie, Christian Bakalov entame sa carrière de danseur en France. Nous le connaissons surtout en tant que performer d’Ivo Dimchev et Jan Fabre. Il a en outre participé à des productions de Robert Wilson, Jérôme Bel, Miet Warlop, et Florentina Holzinger & Vincent Riebeek. Depuis 2009 il vie et travaille à Bruxelles où il participe a l’ouverture de l’espace de performance indépendant  Volksroom dirigé par Ivo Dimchev.  En 2014 il commence a développer avec son installation performative BRIGHT les premiers parcours immersifs dans lesquels le public joue le rôle principal. EMBODIMENT/ purebigfuture est réalisé avec la participation des élèves de l’école ACTS de Paris, leur professeur Téo Fdida et la participation exceptionnelle de Anouck Fdida Gombrowicz.

    Coproductions

    Production : WSB, Les Brigittines Art Center , ArtEast Foundation / Sofia
    Co-production : Ville de Bruxelles , VGC
  2. 15:00

    Ricci Forte & les élèves de l’ESAD [COMPLET]

    L'ÉVEIL DU PRINTEMPS (tragédie enfantine) - Frank Wedekind - Italie

    Le 25 février 2017
    Artiste en résidence

    à 15:00 - Hôtel de Ville

    Durée > 1h

    Entrée libre sur réservation

    Dramaturgie et adaptation de Ricci/Forte 

    Coach physique Piersten Leirom et Nina Negri
    Création sonore Stephan Pisani
    Direction technique Danilo Quattrociocchi
    Assistante à la mise en scène Liliana Laera
    Mise en scène Stefano Ricci

    Avec les élèves de la promotion 2018 de l’ESAD :

     Charlotte Avias, Pauline Chabrol, Thomas Couppey, Anaïs Defay, Suzanne Dubois, Myriam Jarmache, Antoine Maitrias, Simon Peretti, Léo Ricordel, Eléna Sandoz, Eliakim Sénégas-Lajus.

     

     

    • Ricci Forte & les élèves de l’ESAD [COMPLET]
    • Ricci Forte & les élèves de l’ESAD [COMPLET]
    • Ricci Forte & les élèves de l’ESAD [COMPLET]
    • Ricci Forte & les élèves de l’ESAD [COMPLET]

    Une Rencontre ouverte au public avec Ricci/Forte et les élèves de l’ESAD (École Supérieur d’Art Dramatique) aura lieu le mercredi 1er mars de 19h à 20h30 à l’Institut Italien de la Culture (50, rue de Varenne, 75007, Paris), à l’occasion du spectacle d’ouverture du 19e Festival de Vanves ARDANTHÉ : L’Éveil du Printemps/Risveglio di Primavera, d’après Frank Wedekind.

    Avertissement

    La représentation est complète.

    Le spectacle

    Dans L’ÉVEIL DU PRINTEMPS le mot “Vie” aura de multiples résonances : la vie qui blesse, la vie qui trahit, la vie qui observe, la vie qui renaît de ses promesses, la vie comme un spectacle grotesque, la souffrance et la joie que la vie coûte, l’exaltation et les humiliations qu’elle peut offrir. Et avec la Vie, les peurs, les besoins, les angoisses, les pressions, les souffrances, les questions sans réponse que se posent les enfants –  suspendus dans le doute d’Hamlet entre l’être et le non-être – lorsqu’ils s’éloignent du monde de l’enfance (et, par conséquent, de la soumission à l’environnement très souvent faillible et obtus de la famille, de l’école, de la société et leur façade de moralité), dans leur cheminement à la découverte de nouvelles expériences, connaissances et horizons : qu’est-ce que cela signifiede devenir adulte ? Pourquoi tout va-t-il toujours de travers ? Qu’y a-t-il de plus effrayant pour moi ?

     

    L’équipe

    Ricci Forte Stefano Ricci et Gianni Forte ont été formés au Silvio D’Amico’s Accademia Nazionale D’Arte Drammatica à Rome et ont étudié l’écriture avec Edward Albée à l’Université de New York. Ils ont remporté plusieurs prix de théâtre en Italie. En 2010, ils présentent troilus vs. Cressida de Shakespeare au festival dei Due Mondi / Spoleto. En 2011, le projet Grimmless a été créé avec le soutien du Teatri Pubblico Pugliese. Leur création Macadamia nut brittle (2012) est présentée au festival Garofano Verde à Rome. L‘abbastarduna, chorégraphié par David Bobée, est présenté au Théâtre des Bernardines à Marseille. En France, ils se sont produits à Rouen, Marseille (Festival actOral), Nantes (le lieu unique), Paris (la ménagerie de verre). Ils participent à plusieurs festivals internationaux, notamment en Belgique, en Croatie, en Slovénie, en Roumanie en Allemagne et aux Etats-Unis. Ricci Forte a présenté Grimmless, Wunderkammer soap #1_Didon et Wunderkammer soap #2_Faust dans le cadre de la 16e édition du festival Artdanthé ainsi que Wunderkammer soap #7_Le Massacre de Paris lors du 18e festival Artdanthé.

  3. 17:30

    Doria Belanger – DONNEZ-MOI UNE MINUTE

    Du 26 février au 4 mars 2017  - Vernissage le 25 février à 17:30

    Entrée libre

    L'exposition

    DONNEZ-MOI UNE MINUTE est un projet de recherche autour de l’identité par le mouvement. Il se présente sous la forme de série de portraits vidéo, 20 portraits par environnement. La première série est consacrée à la jeune scène contemporaine française actuelle, il s’agit ici d’approfondir le regard sur ceux qui sont les architectes du mouvement à sa source.

    Approfondir le regard, cela veut dire leur rendre hommage, questionner leur identité, leur corps, capter un instant, une matière corporelle.

    Plus généralement, réside également le désir d’interroger les codes de la danse et l’approche du mouvement aujourd’hui.

    L’artiste

    Issue de la formation Coline (Istres, FR) et de la EDge Company (Londres, UK), Doria Belanger est danseuse, chorégraphe et vidéaste. Parallèlement à son travail d’interprète, notamment pour la chorégraphe Mélanie Perrier, Compagnie 2minimum, elle crée depuis 2012 ce qu’elle appelle des « films dansés », des vidéos expérimentales dans lesquelles la caméra dialogue avec le mouvement. DONNEZ-MOI UNE MINUTE est sa première installation.

     Conception & réalisation : Doria Belanger

    Danseurs : Sarath Amarasingam, Quentin Baguet, Hélène Beilvaire, Alexia Bigot, Côme Calmelet, Stéphane Couturas, Maëlle Deral, Eloïse Deschemin, Marie Doiret, Marjory Duprés, Julie Guibert, Steven Hervouet, Yoann Hourcade, Claire Lavernhe, Lauriane Madelaine, Claire Malchrowicz, Maya Masse, Julien Raso, Sylvain Riejou et Cybille Soulier.

    Musique : Souvenir

     

  4. 19:00

    Katja Heitmann [Performance]

    FOR iTERNITY - PAYS-BAS

    Le 25 février 2017

    à 19:00 - Place de la République

    Performance

    Entrée libre sur réservation

    • Katja Heitmann

    Performance en continu à partir de 19h Place de la République à Vanves

    Le spectacle

    For iTernity est une installation pour quatre vidéoprojecteurs ne cessant de projeter des images. Elle questionne notre présence récente dans les « clouds », espaces de stockage dématérialisés dans lesquels nous sommes sans cesse disponibles et qui, ainsi, pourraient peut-être même nous rendre immortels. Le public est invité à intercepter les rayons lumineux à l’aide d’écrans blancs laissés à sa disposition et par ce biais faire bouger et transformer les images projetées.

    Avec le soutien du Dutch Performing Art

    L’équipe

    Katja Heitmann est repérée pour la manière ludique et remplie d’humour dont elle fait participer le public à ses performances. À l’intersection entre le cirque, les beaux-arts, le mime, la danse et le théâtre, elle est sans cesse à la recherche de nouvelles manières de conceptualiser ses performances. En 2013, elle présente Eggs are good for your hair, puis Me, my Selfie and I en 2014, qui ont été présentés dans divers festivals.

     

    Partenaires

    ONDADutch Performing Arts
  5. 20:00

    (LA)Horde [Film / Performance]

    Novaciéries - Marine Brutti / Jonathan Debrouwer / Arthur Harel

    Le 25 février 2017

    à 20:00 - Théâtre

    Durée > 30 min

    Spectacle seul 8€ ou Pass Soirée 28€ plein tarif - 22€ tarif réduit - 20€ tarif adhérent

    Réalisation Marine Brutti, Jonathan Debrouwer, Arthur Harel, Céline Signoret
    Cinéaste Kaname Onoyama
    Chanteuse lyrique Estelle Béréau-Terrail
    Interprétation Camille Dubé aka Dubz, Kevin Martinelli aka Mr Covin, Thomas Hongre aka Topa, Edgar Scassa aka EDX

     

    • (LA)Horde
    • (LA)Horde
    • (LA)Horde
    • (LA)Horde
    • (LA)Horde
    • (LA)Horde

    Le spectacle

    Dans le film de 16 minutes intitulé Novaciéries (LA)HORDE met en place une situation contemplative où les différents aspect du jumpstyle – une danse issue du mouvement mainstream hardcore – sont mis en scène et réinterprétés pour livrer un compte rendu mystérieux des différents aspects du développement d’une danse
    post-internet.
    Le film est un projet global qui mélange des images cinématographiques réalisées par (LA)HORDE lors du tournage avec une équipe de cinéma, des captations d’une performance avec les interprètes du film et des images d’archives réalisées par les interprètes eux même (homemade videos).
    La caméra suit des danseurs et une chanteuse dans une ancienne aciérie abandonnée. Les protagonistes exécutent et répètent des gestes de HardJump et de Hakken au rythme des machines et de l’hymne Hardcore « Hardcore to the Bone » proclamé par la chanteuse lyrique.
    Il en découle une errance des différents interprètes avant de se retrouver pour livrer un spectacle sans public. On oscille tout du long entre la vision idéalisée de leur représentation et la réalité de sa visibilité.
    Mélangeant cinéma, performance et home vidéo, Novaciéries transcende le film dansé pour faire un portrait chorégraphié et métaphysique du monde post-industriel en réinterprétant une danse post-internet.

    L’équipe

    (LA) Horde est un collectif de trois artistes : Marine Brutti / Jonathan Debrouwer / Arthur Harel Ils développent leur pratique à travers la mise en scène, la réalisation de films, l’installation vidéo, la création chorégraphique, et la performance.

    Coproductions

    Cité Du Design, Biennale Internationale du Design de Saint-Étienne, Saint-Étienne Métropole, Commune de Saint-Chamond, (LA)HORDE.
  6. 21:30

    Miet Warlop

    FRUITS OF LABOUR

    Le 25 février 2017

    à 21:30 - Théâtre

    2016 - Durée > 50 min

    Pièce pour 5 interprètes

    Plein tarif 20€ - Réduit 14€ - Adhérent 10€ OU Pass soirée Plein tarif 28€ - Réduit 22€ - Adhérent 20€

    Concept & mise en scène Miet Warlop
    Assistée de Barbara Vackier (sculptures), Ian Gyselinck & Sander Vos (mobiles)
    Musique & performance Miet Warlop, Joppe Tanghe, Wietse Tanghe, Tim Coenen, Seppe Cosyns

    • Miet Warlop

    Le spectacle

    Inclassable, l’art de Miet Warlop déborde des cadres : théâtre objet, performance, installation ? Un peu de tout cela à vrai dire. De quoi rendre fascinante cet OVNI des scènes. Cette artiste visuelle belge installée à Bruxelles propose avec Fruits of Labor une exploration du temps et de l’espace. Un jeu permanent entre trois interprètes, deux musiciens et une sculpture monumentale comme une batterie éclatée pour un show déjanté à l’esprit rock.

     

    L’équipe

    Miet Warlop née en 1978 en Belgique Flamande, est une artiste visuelle diplomée d’un master en Arts visuels à l’academie royale des beaux arts de Gand. En 2004, elle remporte le prox du jury du KASK Franciscus Pycke mais aussi le prix Jeune Théâtre du Theater aan Zee d’Oostende grâce à son spectacle de fin d’étude Huilend Hert. En 2006, elle rejoint DE BANK, un centre de soutien à la création pour les artistes émergents qui lui permet de travailler sur un projet pendant deux ans. C’est à ce moment qu’elle commence à développer des spectacles extrêmement visuels, changeant la scénographie, les costumes, les accessoires et les personnages dans chacune de ses pièces. Aujourd’hui Miet Warlop explore les potentialités des œuvres plastiques et met sur pied sa propre compagnie.

     

  7. Thomas Quillardet / ARTDANTHÉ RADIO « LES PLANS Q » #1

    Le 25 février 2017

    Samedi 25 février 2017 tout au long de la soirée ! - Théâtre

    Durée > Tout au long de la soirée

    Entrée libre

    • Thomas Quillardet / ARTDANTHÉ RADIO « LES PLANS Q » #1
    • Thomas Quillardet / ARTDANTHÉ RADIO « LES PLANS Q » #1

    Vous pourrez retrouver l’Artdanthé Radio tout au long de la soirée ainsi qu’en ligne ici !

    Le spectacle

    Thomas Quillardet crée une radio pour le festival Artdanthé. Un studio éphémère au coeur du théâtre, un micro qui se ballade, qui laisse rentrer les bruits, les paroles, les alentours d’un festival plein d’inattendus. Comme des carottes sonores de réel, il capte les sons de  l’effervescence. Ceux de la création, ceux de l’entrée du public, des spectacles qui s’enchainent. A la fois vignette sonore, direct, podcast, Artdanthé radio se fera l’écho subjectif du festival et sera aussi une mémoire de son présent.

    L’équipe

    Thomas Quillardet Après une formation de comédien (Ateliers du Sapajou et Studio-Théâtre d’Asnières Jean-Louis Martin-Barbaz entre 1998 et 2002) et plusieurs assistanats, il décide de se consacrer à la mise en scène. Son premier spectacle, les Quatre Jumelles de Copi est joué à Agiktat (Paris) en 2004. En 2006, il rejoint le collectif Jakart et Mugiscué. Le collectif est basé dans la région Limousin où il est associé au Treize Arches – Théâtre de Brive et au Théâtre de L’Union – CDN du Limousin jusqu’en 2014. Récemment, il a créé : L’Histoire du Rock par Raphaèle Bouchard joué, entre autres, à la Scène Nationale de Gap et au Théâtre Monfort en 2013. Nus Féroces et Anthropophages en 2014, joué au Festival de Curitiba (Brésil), Artdanthé et Carreau du Temple à Paris ainsi que Où les cœurs s’éprennent en 2016, présenté au Théâtre de Vanves en janvier 2017.